• Voici une méthode tirée par les cheveux pour dessiner des plantes sauvages sans trop se fatiguer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une bonne lampe ou un grand beau Soleil forment de belles ombres, certes ça peut déformer un peu la silhouette de la plante, mais dans ce cas, on joue sur l'inclinaison de la plante pour rectifier. Ce qui est amusant c'est de faire une composition de plusieurs plantes différentes, parfois un peu compliquées, sans se prendre la tête.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite avec de la gomme mie de pain, j'allège le tracé fait au crayon à papier, puis je "corrige" certaines parties si besoin. Dernière étape, place à l'aquarelle!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'objectif final était aussi d'avoir de quoi remplir quatre petits cadres anciens et désuets, que je n'arrivais pas à utiliser seuls, et que j'ai assemblés comme j'ai pu (on a beaucoup vu ça dans les magasins ces dernières années) pour former un tout, comment dire... plus mieux?

     

    Malheureusement, gros pépin, j'ai fait tomber mon appareil photo et c'est l'objectif qui a pris. Depuis, j'ai de vilains flous.

     

     


    votre commentaire
  • Une poupée de bois à habiller au gré des envies

    avec du papier de récupération.

    Morceau de tringle pour rideaux, médium, tourillon, pince à linge,

    bitoniau pour la tête, tout ce petit monde attendait sagement dans le garage

    pour servir de structure à  ce mannequin.

    fgjgd;hydj:

    fgjgd;hydj: 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    fgjgd;hydj:Un chouia de visse, un peu de peinture, mais surtout de la colle et voici l'assemblage prêt à accueillir

    le travail d'une grande couturière..........

    Les papiers se plient diversement aux exigences de

    la créatrice, mais on triche un peu avec du scotch et des agrafes.

     

     

    Première et deuxième moutures!

    fgjgd;hydj:fgjgd;hydj:

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Poupée de bois

     


     

     

     fgjgd;hydj:

     

     Les papiers utilisés: cadeau, aluminium, de soie, etc...

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • J'aime les ustensiles de cuisine. Un peu trop...

    même s'ils ont déjà un peu vécu.

    Attention, je ne parle pas d'équipements électriques!

    Si on consomme beaucoup de tisanes, il faut tout le temps de quoi la faire infuser;

    j'ai donc opté pour des récipients à trous (les cuillères à thé sont trop petites) et qui doivent être à portée de main.

    Et je me suis mise en tête d'utiliser des pinces à linge en bois  (j'en ai plein) et

    des sortes de rivets dont je ne connais pas l'utilité (j'en ai plein).

    Il a fallu que je scie en biais le bout des pinces, que je cloue en biais les fameux rivets, et avec un peu de colle à bois, ça a bien voulu tenir. Alléluia!

     

    Petits anénagements pour la cuisine

    Petits anénagements pour la cuisine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le classique des classiques: y en a souvent à Emmaüs, aux encombrants, dans les décharges sauvages. Ce mal aimé: plus personne n'en veut, trop "has been".

    J'ai nommé: le porte casseroles en bois, toujours de couleur foncée, assez crasseux, il a failli re-partir à la poubelle!

    Mais voilà, une heureuse rencontre se produisit. Dans le tumulte des rangements,

    dans le tas des candidats à la poubelle, un petit cadre miteux s'est retrouvé à voisiner le porte casserole, et là, l'évidence. Ils étaient faits l'un pour l'autre, un coup de peinture plus tard, ils avaient déjà acquis une autre classe. En tout cas, moi, ça me va!

     

    Petits anénagements pour la cuisinePetits anénagements pour la cuisine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et comme la peinture, y en a encore, certes c'est surement une vraie saloperie chimique, mais je veux la liquider, comme il reste un bout de mur inoccupé dans ma cuisine, je jette aussi un sort à deux petites étagères, qui attendaient elles aussi depuis longtemps d'êtres employées.

     

    Petits anénagements pour la cuisinePetits anénagements pour la cuisine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les moules à sablé s'exposent ainsi en attendant les prochaines fêtes.


    votre commentaire
  • Préparons la rentrée!

    Dans mon cas, j'ai commencé en juillet bien décidée à enfin mener jusqu'au bout

    tous les projets amorcés, commencés, envisagés et j'en passe,

    et pour qu'enfin, tous les trucs amassés, mis de côté, trouvent enfin leur finalité,

    je m'y suis mise sérieusement.

    Parce que finalement, tout ce qu'on laisse en attente finit par peser et même, par nous engluer sur place.

    (waouh! quel "le champ lexical! : enfin x3, finalité, finalement, finit; il était temps de passer à l'action!)

    Le challenge étant toujours de faire avec ce que j'ai sous la main sans avoir à aller chez le fournisseur du coin: gain de temps, d'argent et d'essence.

     

    petits aménagements pour le garagepetits aménagements pour le garage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DONC... pour mieux ranger, un gentil petit range bouteille tout rouillé des encombrants

    se transforme en étagères (carton épais recouvert  de placage de bois-ça marche plus ou moins bien) équipées, et c'est merveilleux, de crochets  aux quels suspendre de vieux outils plus patinés qu'utiles.

     

    petits aménagements pour le garagepetits aménagements pour le garageJ'ai troqué mes briques contre

    deux range-bouteilles en terre cuite.

    Encore du gain de place.

     

    Ce qui me restait de vieilles palettes a servi à monter une sorte d'établi d'été.

    Autant dire, qu'avec la chaleur écrasante, je ne m'y suis pas souvent installée et les pauvres petites plantes ont bien eu de mal à se maintenir.

     


    votre commentaire
  • l'art d’accommoder les rebuts

     Non mais, quelle prétention... enfin, on essaye quand même.

    l'art d'accomoder les rebutsl'art d'accomoder les rebuts

     

     

     

     

     

     

     

     

     Un séchoir à pinceaux fait à partir d'un morceau de chaise trouvé au coin d'un bois, des pieds d'un ancien pare feu et surtout des vieux bigoudis de ma grand mère dont j'ai enlevé la partie en plastique!

    l'art d'accomoder les rebutsl'art d'accomoder les rebuts

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un plateau à bouquets de fleurs des champs (je viens d'inventer le concept ) fait à partir d'un "truc" encore trouvé dans un bois, de deux vieilles planches bien patinées par les intempéries et de fil électrique coloré.

    N'empêche que ce machin a illuminé ma journée, comme on dit de nos jours!


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique