• Vive les emballages!

     

    vilain carton devient joli rangementSauvé des poubelles

    in extrémis

    un carton contenant lui-même

    d'autres petits cartons ...

    quelle aubaine,

    tout est là

    pour la reconversion

    en un génial de rangement,

    rien que ça!

    vilain carton devient joli rangementPour cela, il faut tout d'abord défaire délicatement le carton, afin de le replier à l'envers! Exit les vilaines images,

    place à l'authentique "couleur carton".

    Une découpe astucieuse du couvercle permet de fabriquer la séparation  

    intermédiaire; tout est assemblé, renforcé à l'aide de colle à bois et de bande de papier kraft gommé.

    La papier peint vient d'un classeur d'échantillons récupéré dans un magasin. Les poignées sont faites à partir de morceaux sciés de vieux feutres et de cordon  pour jardinier.

     

    Commencé la veille au soir, le lendemain matin c'était fini!

     

     

     


    votre commentaire
  • Presse  papier, presse fil.

     

     

     

    J'en avais tellement assez de ce fil qui m'empêchais de bouger librement la souris de mon ordinateur que j'ai décidé de transformer un joli presse papier offert par ma sœur,

     

     

     

     

    en lui collant un rond de bois, sous lequel j'ai creusé un sillon avec les moyens du bord: gouge + dremel.

    Et ça marche!

    Le fil ne glisse plus

    grâce à ce petit oiseau

    bien posé sur mon fil.

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • COUSSINS EXPRESS

    A partir de taies de traversins, 

    fabriquer des housses de coussin

    ni une ni deux

    en ne cousant que d'un coté et

    en repliant le tissu vers l’intérieur

    pour l'autre côté.

    Avec une taie, on peut obtenir deux, voire trois coussins

     

    Coussins express

     

    Coussins expressCoussins express

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et voilà deux coussins pour mettre l'ambiance

    lors du prochain été

    histoire de se croire loin, loin... sur une île...

     

    Et la manie continue, avec des petites fleurs.

    Mais cette foi-ci un coussin un peu trop bedonnant

    ne se laisse pas faire

    ce qui explique l'ajout d'un ruban et d'un bouton

    pour que  le tout garde une allure correcte.

     

    Coussins expressCoussins express

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    In situ, avec pour l'assise des taies d'oreiller,

    que je n'imaginerais pas utiliser comme ....

    taies d'oreiller, mais,

    qui sont bien sympa comme ...ça!

    (à condition d'aimer les grosses fleurs des années 70)

    Coussins expressCoussins express

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que faire d'autre avec ces taies, qui pour certaines n'ont quasiment pas servi?

    Eh bien, des sacs! Pas super original,

    mais pratique pour ranger des affaires

    par exemple, quand on part pour un petit périple,

    histoire que les chaussettes restent avec les chaussettes,

    les slips avec les slips, etc, etc,...

     

    Coussins expressCoussins express

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je profite donc des coutures qui font le bord des taies

    pour y glisser un ruban ou une cordelette,

    à l'aide d’œillets.

    Coussins expressCoussins express

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Coussins expressCoussins express

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Coussins express

    Me voilà prête à partir: 

    ruban vert: les chaussettes

    ruban bleu: les slips et soutien-gorges

    sac violet: pyjama, chaussons, doudou, ...

     

     


    votre commentaire
  • Drôles de trombines

    Drôles de trombinesDrôles de trombines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Coquillages et quincaillerie

    viennent constituer des personnages faits de bric et de broc

    résultats de fouilles "archéologiques" dans d'anciens lieux de dépotoirs

    et autres décharges (pour celles qui persistent à exister)

    objets très composites habités, je l'espère par l'esprit de la fantaisie,

    mais qui savent aussi se rendre utiles

    comme mes fidèles aides de camp, ci-dessous.

     

    Drôles de trombines

     Drôles de trombines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Mes fées-kitch

    Des sortes de fétiches

    mi-fée mi-kitch

    dotés de pouvoirs très incertains

    conférés par des perles-in pin-pin,

    ou autres colifichets et brillants.

    Tout a commencé avec une très belle main en bois sculptée, ramenée par mon père d'un pays asiatique (lequel?). Elle n'avait ni tige ni socle, et comme elle est très fine, une fois posée sur un meuble j'avais l'impression de ne plus la voir. Alors pourquoi ne pas se la péter un peu, et la mettre sur un socle comme au musée? Avec un morceau scié de tringle et un bout de bois, le tour était joué! Et comme j'adore les perles de verre coloré et que je porte que très rarement de bijoux, je lui "prête" une de mes breloques choisie suivant l'humeur du moment 

     

    Mes fées-kitch

    Et cette tocade s'est poursuivie avec cette petite bonne femme en terre cuite, trouvée à Emmaüs, mais bon, le hasard fait que je n'ai pas trouvé d'autres merveilles à mon goût à mettre sur socle ( faut pas que ça devienne une manie non plus!).

    Mes fées-kitch 

     

    Par contre, alors qu'avant je ne regardais pas les statuettes souvenir provenant "peut être" de "quelque part" en Afrique, en voilà trois, qui en quelques mois d'intervalle me tapent dans l’œil. C'est, je crois leur air serein qui m'a séduite, mais il me semble aussi qu'elles me disaient:"Emmène moi chez toi, j'en a assez d'être noyé au milieu de toutes ces kitcheries !"

    "Oh la! Méfie toi" dis-je "on est toujours kitch pour quelqu'un... Mais, si tu es prêt à côtoyer mes plantes vertes et à porter des colliers de perles , alors c'est Ok."

    Mes fées-kitch
    Voilà mes trois adoptés!

    Par la suite, une promenade dans les bois m'a fourni de drôles de bâtons que les intempéries avaient déjà façonnés et que des vers avaient constellés de petits trous.

    L'un deux, avec sa "gueule en biais" est devenu fétiche, un fétiche un peu fantasque.

    Des anfractuosités présentes ont permis de loger des yeux et des éclats de miroir (un rétro cassé) et les fils de couleurs sont fixés dans les trous laissés par les vers.

     Je crois qu'il est là pour protéger ce qui reste d'un peu de folie en nous et rappeler le droit à la fantaisie!

    Mes fées-kitch

    Mes fées-kitch 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Suite à la visualisation des "Kirikou", j'ai proposé à ma fille de fabriquer un fétiche à partir de morceaux de bois. Elle m'a guidée pour l'assemblage puis elle s'est chargée de la peinture. Ensuite, nous avons décidé que ce serait le fétiche protecteur du jardin. 

    Mes fées-kitch 

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires