• Jamais sans un bouquet

     

     Fleurs des talus, sans oublier les graminées...

    Dès que la saison s'y prête, je ne peux pas m'empêcher de faire des bouquets de fleurs sauvages ( tanaisie, carotte sauvage, vipérine, mauve, et j'en oublie) combinées avec ce que je peux trouver dans le jardin (saponaire, arbre à papillons, centaurée, ...) . Par contre, je ne ramasse pas les fleurs isolées et celles qui sont peu communes.

    Si je ne fais pas de bouquet, j'ai l'impression de "rater" quelque chose. C'est une façon aussi, comme quand on va aux mûres ou aux châtaignes, de suivre et de vivre "un peu" au rythme des saisons. Et tant pis si ces bouquets ne durent pas longtemps et font dans la maison tout un tas de petites saletés!

     

     

     

     

         

    Je ne me lasse pas de ces bouquets tout en fouillis et des juxtapositions de couleurs. Mais le mois d'octobre arrive et les talus sont tout tristes. Vivement que les feuilles des arbres virent de couleur!

    Jamais sans un bouquet

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :